BIO

Formée en Allemagne, Ukraine et en France, Iryna Kyshliaruk est une artiste éclectique et sensible aux différentes cultures et aux styles divers. Elle fait sa première apparition sur une scène d’opéra en interprétant le rôle de l’Amour dans L’Orféo de C.W.Gluck à l’Opéra Studio de Kiev. En 2018 elle débute dans le rôle de Cléopâtre dans Giulio Cesare de G.F.Haendel dans le cadre d’une collaboration entre le CNSMDP et la Philharmonie de Paris.

Pendant la saison 2018-2019 elle s’est produite en concert à l’Opéra National de Kiev sous la direction de M.Diadura, au Festival de Paris avec Jeff Cohen et Sahy Ratia, au Festival de l’histoire de l’art de Fontainebleau avec Kenneth Weiss, à “l’École des Filles” avec Anne Le Bozec et Yun-Ho Chen ainsi qu’en récital au Nohant Festival Chopin avec Yun-Ho Chen. Elle retrouve également Anne Le Bozec au Festival de Fénétrange, et Yun-Ho Chen pour Le Festival de Croissy.

En Novembre 2019 elle chantera à la Philharmonie de Paris sous la direction de Philippe Aïche et donnera des concerts à la Salle Cortot et se produira à l’Opéra Avignon.

Iryna commence son parcours de musicienne à l’Académie des Arts de Kiev, en débutant des études de violoncelle et de composition. Plus tard elle intègre la classe de chant de Maria Stefiuk à l’Académie de Musique de Kiev. En 2013 Iryna devient étudiante du CNSMDP où elle se perfectionne auprès d’Elène Golgevit ainsi que Stephan Genz (répertoire allemand), Anne Le Bozec (Lied et mélodie), Jeff Cohen (Lied et mélodie) et Kenneth Weiss (répertoire baroque), Olivier Reboul (études de rôles). Passionnée par le répertoire allemand, Iryna poursuit en 2016 une année Erasmus à Leipzig pendant laquelle elle travaille avec KS Pr. Regina Werner. Elle défendra ce répertoire en an plus tard en 2017 en chantant le rôle d’Eve dans “Die Schopfung” de J.Haydn sous la direction de David Reiland à la Notre-Dame de Paris.

Iryna a été soutenue par la Fondation de France, Fondation Meyer, Fondation Goélands, Société Générale, Fondation « L’or du Rhin », Bourse Ute et Patrick Petit et Fonds Kriegelstein.